Betc eurorscg sur le devant de la scene

Embruns > actus et opinions > à julien de betc eurorscg

Bien malgré eux, Eurorscg se retrouve embarqué dans une histoire qui leur fait une pub monstre tout en mettant certains bloggueurs en colère. Je vous recopie la lettre qui a été écrite par Laurent Gloagen, de chez Embruns. Au départ, il s’agit du teasing organisé par cette agence pour le compte d’Ebay

À Julien de BETC EuroRSCG

J’accuse bonne réception de votre spam courrier de ce jour :

Hello

je fais partie des concepteurs de l’idée des pubs mis aux encheres par Ebay, je bosse qchez BETC eurorscg

l’idée est simple et peut etre que tu as apercu en Tv le spot TEASER il y a 2 semaines

http://fr.youtube.com/xxx

pour info les encheres ont atteint de belles sommes , tout est reversé à l’association planète urgence

http://members.ebay.fr/xxx

les 10 gagnants des encheres sont arrivés sur paris avec leur objet , ils ont un peu hallucinés sur la mise en scène, je suis passé au tournage qui finit demain et j’ai tapé ces photos ( en piece jointe)

Voila , Histoire de montrer que tout le concept de la pub dont on est le héros est bien mieux que de la réclam .

j’espere que les photos sont parlantes , elles sont Ok pour publication , les spots ne seront diffusés que début de semaine prochaine , si ca te chauffe de publier quelque chose ou revenir vers moi pour tes réactions je suis la .

merci

++

Ju

M. Julien V., s’il y a quelque chose “qui me chauffe” à ce moment précis, pour reprendre vos termes choisis, ce serait probablement de vous asséner quelques claques bien senties. Mais comme je suis d’un naturel non violent, je me contenterai d’une ré-écriture, un “rewriting du body copy” comme vous dites chez vous :

Bonjour,

vous ne me connaissez pas, aussi, je m’excuse par avance si l’initiative de ce courriel pouvait vous importuner d’une façon ou d’une autre.

Permettez-moi cependant de me présenter, je m’appelle Julien V., et je fais partie de cette cohorte médiocre de personnes qui ont échoué dans le conseil en marketing dans une grande agence parisienne, BETC Euro RSCG (Babinet Erra Tong Cuong – Euro Roux Séguéla Cayzac Goudard), faute d’avoir trouvé mieux et d’être plus utile à la société. À ce titre, j’ai participé à la conception d’une campagne publicitaire pour notre client Ebay France.

C’est au sujet de cette campagne que je me permets de prendre contact à vous. Au préalable, je vous présente, autant à titre personnel qu’au nom de mon équipe, mes sincères excuses si vous êtes déjà tombé sur notre campagne d’aguichage (“teasing”) que nous avons largement diffusée de manière intrusive sur Internet. Je suis bien conscient de sa grande pauvreté créative. Elle est le résultat de la somme de la médiocrité des créatifs free-lance que nous faisons travailler sur nos budgets et de l’incompétence notoire de notre client.

Pour votre information, nous avons cependant trouvé des victimes consentantes (et payantes). Et pour ne pas avoir l’air de gros salauds, et être dans l’air grenellois du temps, nous reverserons (si nous y pensons) les gains à une association qui est trop bien, qui s’occupe des petits nègres d’Afrique et des tortues marines, les Zozos de Zoé.

Je viens d’assister aux tournages de nos films de propagande commerciale avec les dix crétins qui ont payé pour être là (bonjour les économies, mieux que les comédiens roumains). J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop d’embouteiller votre boîte aux lettres avec les 4 mégas de photos du plateau (pas très réussies, j’en conviens), que vous trouverez en pièces jointes. Mais vous comprendrez bien qu’il faut que je travaille pour payer les croquettes du chat et qu’il faut bien que j’arrive à vendre notre concept un peu moisi de “la publicité dont vous êtes le héros”.

Vous pouvez publier ces photos, mais je sais bien que vous ne le ferez pas. Ne croyez pas un instant que je vous prenne pour un con comme les pauvres types qui ont payé pour figurer dans nos publicités. Je vous respecte bien trop.

En fait, je dois vous avouer, j’ai vraiment trop honte et je voudrais me cacher dans un trou de souris. En plus, j’ai dû confier l’écriture de cette lettre à l’un de nos concepteurs-rédacteurs, parce que je ne maîtrise pas du tout notre langue et que je suis incapable de faire moins d’une faute tous les quatre mots.

Oui, j’ai trop honte. Alors, je viens de démissionner et je vais partir au Cameroun m’occuper des p’tite tortues marines qu’elles sont trop mimi.

Merci de ne pas me répondre et d’oublier tout ça.

Juju.

Derrière cela, il se pose donc une question très intéressante. Nous souhaitons être proche des gens, par certaines actions nous allons tenter de toucher les bloggueurs influents en étant “friendly”. Mais cela est-il vraiment bien pris ?
Pour avoir fréquenté pas mal de soirée, avec certaines personnes qui travaillent dans ce milieu, le ton est toujours très amical, le tu arrives très rapidement (j’ai ce souci aussi, et bien malgré moi je l’avoue). Mais ces personnes, tu les rencontres, tu les as en face de toi. Il se crée un lien entre nous (une discussion peut-être un lien). Par mail, n’est-ce pas délicat ?

Vrai problème, à vous de voir lorsque vous serez en agence chers amis quels tons utilisés. Personnellement, une marque de respect n’est pas à proscrire, bien au contraire. Les bloggueurs sont des gens influents en effet, mais il ne faut pas les prendre pour des cons.

allez souvenir, dommage il n’est pas complet mais qu’est ce qu’on se marre ;-):

En parallele de cela se développe les achats de commentaires ou d’articles sur les blogs. Toujours Laurent le capitaine qui revient sur les putes de luxe de la blogosphere. 250€ une passe payée par Mr X, selon les dires de Captaine, c’est sympa. Ca m’arrangerais bien, je suis à cours d’argent. Bon par contre, pour un article sur LLM, PC ou sur techcr, est-ce que cela les vaut vraiment. Mon dieu ce que je suis mauvaise langue lol

Bon trève de plaisanterie, pensez-vous que cela soit normal ? Perso, cela ne me gène pas que cela soit fait, mais il faudrait bien préciser qu’il s’agisse d’un publi et non pas d’un article réfléchi. Perso, comme beaucoup maintenant, je prends mes infos sur les blogs.

Disclaimer: J’ai bien sur été payé par moi-même pour publier cet article, et non pas par Laurent Gloaguen d’Embruns. Capitaine, continuez votre route, la mer est d’huile aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*