Archives mensuelles : octobre 2007

Gooooooooogle – Partie I

Google

J’ai décidé de m’occuper du cas Google aujourd’hui.

Base de cet article ici ecrit par William Slawski

Vaste sujet il faut le dire car cette entreprise est boulimique, et avoir un récap de toutes les acquisitions de cette société est assez hardu tellement il y en a.

L’histoire de Google

En 1996 Google, alors baptisé BackRub, est le nom d’un projet de recherche sur lequel travaillent deux étudiants de l’université Stanford : Larry Page et Sergey Brin. Leur projet concerne les moteurs de recherche. Ils imaginent qu’un moteur de recherche qui analyserait les relations entre les sites Web pourrait donner de meilleurs résultats que ceux donnés par les moteurs de recherche de l’époque, Altavista notamment.

Le nom de domaine google.com est enregistré le 15 septembre 1997.

Les deux étudiants recherchent des fonds pour créer leur entreprise. Google, ce nom a été proposé comme une blague au sujet de la quantité d’information que Google peut proposer. Ce nom vient du mot Gogol qui est en fait un nombre s’écrivant avec 1 et 100 zéros derrière. Après que ses fondateurs Sergey Brin et Larry Page ont présenté leur projet à des investisseurs, ils ont reçu un chèque sur lequel le chiffre Google était écrit… Andy Bechtolsheim, un des fondateurs de Sun Microsystems, leur offre 100 000 dollars, après avoir vu ce dont était capable leur moteur de recherche. Grâce notamment à leurs familles et amis, ils arriveront à réunir un million de dollars et pourront lancer la société Google Inc. le 7 septembre 1998. Leur premier bureau sera un garage à Menlo Park, comme c’est souvent la tradition dans la Silicon Valley.

En février 1999, c’est 500 000 requêtes par jour que Google doit gérer, puis en août 3 millions. En mars, la société déménage à Palo Alto. Le moteur de recherche qui était jusque-là en version bêta, achève sa phase de test le 10 septembre.

En juin 2000, Google est le premier moteur de recherche à avoir référencé un demi-milliard de pages Web. Google signe cette année-là un partenariat avec Yahoo!, commence à proposer la publicité ciblée en fonction des mots-clés. À la fin de l’année, la Google Toolbar est proposée en téléchargement.

Larry Page et Sergey Brin font appel en mars 2001, à Eric Schmidt, le président de Novell, pour prendre la direction de l’entreprise. Le 4 septembre 2001, Google obtient la validation de son brevet concernant PageRank.

Historique des rachats

La compagnie se spécialise dans la détection de petites sociétés jugées prometteuses et susceptibles d’être valorisées par une synergie avec ses activités.

  • Deja News : Archive d’USENET créée en 1995. Achetée en février 2001 et rebaptisée Google Groups.
  • Outride : spin-off du Xerox Palo Alto Research Center (PARC). Achat de propriété industrielle en septembre 2001 et incorporation dans le moteur de recherche Google.
  • Applied Semantics : Achat de cette société de publicité contextuelle en avril 2003 et usage dans le service Adwords.
  • Kaltix (3 employés) : compagnie de recherche acquise en septembre 2003.
  • Blogger (Pyra Labs) : Achat en mai 2004, reconception complète par les spécialistes de Google, devenue aujourd’hui (2005) l’un des principaux hébergeurs de blogs.
  • Picasa : Créateurs d’un programme de gestion de photos à 30$ lancé en octobre 2001. Intégré à Blogger en juillet 2004. Picasa devint alors un produit gratuit incorporant le fameux bouton Google “J’ai de la chance!”. Ce logiciel reste régulièrement primé par différents magazines de micro-informatique aux USA.
  • Keyhole : Compagnie de cartographie fondée en 2001. Achetée en octobre 2004 dans le cadre du projet Google Maps. Réduction immédiate de son prix de 69,95 $ à 29,95 $, et intégration de ses photos satellite dans Google Maps.
  • Zipdash : Compagnie de gestion de trafic acquise en 2004 et incorporée discrètement dans Google Maps. Le nom de Zipdash n’est apparu que dans le rapport annuel 2004 de Google.
  • Where2 : Compagnie de cartographie australienne mentionnée également dans le rapport 2004, mais sans précisions. Probablement liée au développement de Google Maps. (aucune trace sur le web)
  • Urchin : Compagnie d’analyse statistique du Web, acquise en mars 2005.
  • Dodgeball (2 employés) : Compagnie d’analyse de cliques (voir Théorie des graphes) en matière de téléphonie mobile. La compagnie est venue spontanément chercher Google pour soutenir son développement financier. Liée aujourd’hui au projet Google Mobile.
  • dMarc Broadcasting : Firme spécialisée dans la diffusion de messages publicitaires à la radio. Achetée en janvier 2006.
  • Writely : éditeur de traitement de texte, en ligne, acquis en mars 2006.
  • @Last Software : société éditrice du logiciel SketchUp acquise en mars 2006.
  • Neven Vision : Firme spécialisée dans le développement de logiciels de reconnaissance photographique acquise en août 2006.
  • YouTube : Site web de diffusion vidéo acquise en octobre 2006 pour 1,65 milliard de dollars.
  • JotSpot : Site hébergeur de wikis intelligents (comportant des pages de tableurs et d’agendas collaboratifs, etc.) pour les particuliers et les entreprises, acquis fin octobre 2006 pour un montant non encore révélé à cette date.
  • iRows : Tableur en ligne du type Google Spreadsheets.
  • Endoxon : Société de cartographie internet et de services mobile suisse. Achetée en décembre 2006.
  • Adscape Media : Société canadienne spécialisée dans l’insertion de publicités dans les jeux vidéo. Achetée en mars 2007 pour 23 millions de dollars.
  • Trendalyzer : logiciel de visualisation de données développé par la fondation GapMinder. Racheté en mars 2007 pour un montant non communiqué.
  • DoubleClick : Régie publicitaire, en avril 2007 pour 3,1 milliards de dollars.
  • FeedBurner : en mai 2007, Plateforme de gestion des flux RSS/Atom pour 100 millions de dollars.
  • Panoramio : en mai 2007, Société espagnole proposant des millions de photos liées à des emplacements géographiques.
  • GrandCentral : en juillet 2007.
  • Zingku : en septembre 2007, Plateforme de services mobiles.
  • Jaiku : en octobre 2007, Service d’envoi et de réception de courts messages via le web, la messagerie instantanée d’AOL et Yahoo et les téléphones mobiles.

Ajax

AJAX est une architecture applicative qui consiste à déporter un site web dans un navigateur.

Elle reproduit l’architecture client-serveur, mais en utilisant uniquement des technologies web : XHTML, CSS, DOM (Document Object Model) et Javascript. La notion de “page” disparaît au profit d’un seul écran (motif de conception Single Page Interface) constitué de composants qui s’exécutent localement (dans le navigateur) et indépendamment les uns des autres.

Chaque composant peut échanger des données structurées avec un serveur web grâce au mécanisme Javascript XMLHTTPRequest.

Il existe aussi d’autres protocoles de communication entre le client et le serveur comme JSON. AJAX s’appuie sur une programmation événementielle : un clic de souris déclenche, par exemple, une demande de données côté serveur. L’assemblage des composants entre eux s’appuie sur une approche évènementielle.

Exemple : Zimbra

Smell or see ?

center

Dans mes promenades sur le web, je vais régulièrement sur le blog du Capitaine Commerce pour voir un peu les nouveautés sur l’AJAX et sur le e-commerce. Et la je tombe sur la présentation de smellmeand.com

J’avoue que je suis assez étonné par ce site, surtout pour le produit vendu. Rien à dire graphiquement, le site est fluide, la vidéo est marrante (à prendre au second degré quand même). Bref que du bonheur.

S’il s’agit d’un effet de buzz, il y a beaucoup de chance que cela prenne. Et si c’est du e-commerce, good luck à eux.

Allez pour finir j’ai bien envie de revenir sur un livre que j’ai franchement adoré: 99F.

Trash, sexy, drole, fun et simple, cela reste dans l’esprit du site web ^^

Elle court la rumeur

OU

Un petit rappel des faits

“Des blogs rachetés par un grand groupe pour des montants à cinq zéros… L’info lancée mardi soir par le blogueur rhônalpin Arnaud Jeulin avait de quoi allécher la blogosphère. Ca n’a pas loupé…” (Rue 89)

Le monde de la blogosphère a été mis en ébulition par une info balancée sur le web le 9 Octobre 2007 et relayée par Techcrunch, célèbre blog sur Twitter. Presse Citron va être racheté par un groupe important cherchant à se diversifier (comprennez Lagardère est tellement à la bourre dans le web qu’au lieu de faire quelque chose par leur propre moyen ils iront plus vite à acheter des vecteurs).

Et bien toute la blogosphère a transmis cette information, y ajoutant son petit commentaire personnel sans vérifier vraiment si cela était vrai ou pas (d’ailleurs je pense que le meilleur commentaire est celui de Papygeek, qui pour moi pousse aussi le bouchon trop loin dans un commentaire très salé sans aucun fondement).

Derrière ceci il se pose une vrai question. La véracité des informations sur le web. Faut-il croire tout ce que l’on trouve sur Internet ? Ou alors une fois que nous avons lu un article sur le web, ne faut-il pas chercher à avoir un autre article ou une autre information pour confirmer notre premiere lecture ou au contraire l’infirmer ?

Surtout, toujours remettre en question l’information et essayer sans cesse de tenter de comprendre le pourquoi du comment.

Rich Média

Appellation générique désignant l’ensemble des technologies nouvelles qui permettent d’inclure; notamment dans la publicité; des contenus multimédias (vidéo, son, animation), parfois accompagnés d’effets spéciaux. L’efficacité publicitaire des créations “rich media” est généralement reconnue, mais leur bonne réception exige que les internautes soient équipés de façon convenable avec notamment des liaisons haut débit. Faute de quoi, la qualité perçue reste très relative.

Via JDN

J’ai eu le jesus-phone…

I-Phone

dans les mains ce soir à la FNAC de P2.

Je sais, je suis à la bourre dans tous les commentaires que l’on peut avoir sur le web. Je ne ferais pas un descriptif de l’I-Phone, on trouve tout ce que l’on veut comme infos via Google. Mais je sais déjà ce que je veux comme cadeau de Nöel.

NB1: Si le Pere Nöel peut m’entendre, je voudrais que SFR sorte un forfait data illimité que je puisse éviter d’exploser mon forfait téléphonique en 2008.

Bon par contre ma question est la suivante. J’ai vu l’application Google Map qui te permet d’avoir un pseudo GPS (perso je trouve cela dommage, mais bon cela n’engage que moi) et te diriger d’un point A à un point B. Mais ne risque t’on pas d’avoir un bel outil de tracking sur nos déplacements et ainsi permettre à Google d’affiner une nouvelle stratégie de géo-marketing et permettre une publicité encore plus ciblée ?

Je sais que certaines agences de communication ont intégré un “i-phone plan”, c’est-à-dire intégrer dans leur plan de communication l’I-Phone et ses multiples possibilités (vive le rich média)

Deuxième risque pour Google a être trop présent sur tous les marchés ? Ne risquent-ils pas de nous fatiguer à investir partout, comme Microsoft il y a quelques temps, et finalement finir par avoir un rejet complet de Google ? Cela fera l’objet d’un billet plus développé dans quelques jours.

Hummm Chabal….

Rappel des faits:

La france gagne contre les All Blacks, et oui on arrive à éliminer les terreurs du rugby. Allez un petit souvenir histoire de se rappeler un bon moment:

On l’a fait selon Nike

Et là c’est le drame :/

Pour surfer sur la vague succès du XV de France, Powéo vient de faire l’un des plus mauvais buzz de cette année, avec un Chabal super mal dessiné qui puise son énergie dans le courant. Fait au crayon de couleur, cela mérite un comparatif avec les Pierrafeu. Rappelons quand même que cela est super dangereux. Merci Poweo de donner de bonnes idées à nos enfants, mettre des doigts dans une prise.

Je trouve que le début de la pub fait très Société Générale. Très honnètement cela se passe de commentaires.

Ubisoft est l’assassin ?

Assassin's Creed

Ubisoft vient d’éditer un nouveau jeu et sans mentir ca a vraiment l’air dément. Le jeu s’appelle Assassin’s Creed et un site a été lancé pour l’occasion.

Bon le site est vraiment bien fait, mais alors gourmand en ressources. Le trailer est magnifique, je n’ai pas réussi à le voir en entier, constamment saccadé. Idem lorsque j’ai voulu tester le jeu en flash pour débloquer des goodies.

Est ce qu’il s’agit de ma bande passante qui est en grève elle aussi ou bien mon ordi qui n’est pas assez puissant (ce qui est tout de même plus probable), j’ai quand même hâte de tester ce jeu.

Via Emob

Avatar (définition de Dico du Net)

Fixe ou animé, un avatar est une image choisie ou créée par un internaute afin de se représenter au sein d’une communauté. Utilisé particulièrement sur les forums de discussion et les logiciels de messagerie instantanée, celui-ci vous sert à faire connaître votre passion, votre humeur du jour et bien entendu à vous identifier clairement pour les autres participants.

Radio BPM

Radio BPM

Screen de Radio BPM

Présentation:

Radio BPM, la nouvelle radio de Mantes, émettra sur les 102.1 FM à partir du 4 Septembre 2007, et le lancement des émissions se fera à partir du 10 septembre 2007. Radio BPM va couvrir une large partie de la région de Mantes et une partie assez importante du département de l’Eure et Loire.
Fort de son expérience dans les cantons de Plaisir et de Montfort l’Amaury, Radio BPM, ex Radio Média, va apporter à la vie locale de Mantes un vrai soutien : témoignages des acteurs locaux, interviews des divers élus, partenariats avec divers commençants… BPM va tenter de tisser un lien étroit avec la communauté par ses programmes.

Frédéric, le directeur de BPM, et qui officie du lundi au vendredi entre 6h et 9h, le confirme : « BPM, c’est avant tout le local qui prime : infos locales, témoignages des acteurs de la vie locale, interviews des élus locaux. Nous souhaitons nous implanter au cœur de la ville et de sa région. La vie locale va prendre une place importante dans nos grilles dès septembre, avec des programmes dédiés. »

Radio pour tous, tel pourrait-être le slogan de BPM. Tous les styles de musique seront présents sur l’antenne afin de permettre à tous de se reconnaître : chansons gold, chansons françaises, Rap & RNB, électro… mais surtout que des tubes et des nouveautés pour le plaisir des oreilles.

Alors, tous à votre poste, et préparez-vous à prendre le rythme.

Explication – prise de position

Dans ce cas bien précis, il m’a été demandé de faire quelque chose de simple, rapide à mettre en place et dans des délais extrêmement courts. La rêgle du trois clics a été demandé et respecté, et je pense qu’après 5h avec David et Fred un samedi soir on a bien bossé ^^

Couleurs vives, flashies, tendances jeunes et electro ^^

Petite autopromo 😉

Tous les samedis, de 18h à 20h, vous pouvez m’écouter sur http://www.bpmlaradio.com pour le Hit des Clubs ^^