L’histoire de la vie


Le Roi Lion Circle of life (french) L’histoire de la vie

Hier il s’est passé une chose extraordinaire, une histoire rocambolesque. Je m’excuse déjà auprès de Greg0ry et auprès de Titlap que j’ai un peu planté.

A 13h30, alors que je m’apprêtais à partir à Paris rejoindre Greg, mon meilleur pote m’a appelé car sa copine a entendu des bruits bizarres dans le sous-sol. Elle s’est rendu compte qu’il s’agissait d’une petite chatte qui avait mis-bas dans la pièce du bas et qui s’était introduite par la fenêtre dans la chambre d’ami. Deux possibilités : soit la chatte a accouché à l’extérieur et a ramené ses petits dans la pièce, soit elle a mis-bas dans la chambre. Celle-ci ne servant quasiment pas, personne ne s’en était rendu compte. La pièce sentait un peu le pipi de chat, et il y avait quelques crottes sur le lit, mais rien qui ne présageait ce qui se passait. Mylène, en repos le lundi et partie faire ses lessives entend des petits cris…

N’ayant RDV qu’à 16h, je promets à Fred de passer voir ça et d’aider Mylène qui était en galère. Arrivé à 14h15, je découvre une petite chatte ayant extrêmement peur avec ses petits qui devaient avoir 8/10 jours (information confirmée par le véto plus tard dans l’après-midi). Ne sachant trop quoi faire mais étant sous le charme, je commence à approcher la chatte afin de tenter de la caresser et de la rassurer, chose réussie !

Mylène décide d’appeler à 14h30 le vétérinaire pour lui expliquer le problème et voir si quelqu’un cherchait son chat. Le véto ne pouvant rien faire, elle décide d’appeler la police municipale. S’en suit une discussion entre nous, car j’avais peur qu’ils annoncent qu’ils ne pourraient pas garder les petits, que je ne savais pas si c’était une bonne idée de faire venir les flics et la SPA.

Ils arrivent 30 minutes après, commencent à regarder et expliquent qu’ils ne peuvent rien faire, qu’ils ne pourraient pas les garder et que les petits n’étant pas sevrés, cela allait être compliqué. Il fallait faire venir une société pour intervention mais qu’ils ne garderaient certainement pas les petits et qu’ils risquaient d’être euthanasiés, et que Mylène allait devoir payer l’intervention.

A ce moment là, même si Mylène avait peur des chats, j’ai senti son hésitation et nous nous sommes regardés. Passé 2 minutes au téléphone avec ma mère pour prendre une décision, j’ai fini par la convaincre alors que mes parents avait toujours refusé des animaux à cause de nos allergies. Je les mettrais dans le garage et m’en occuperais.

Revenant dans la pièce où se trouvait Mylène et les policiers, j’annonce donc la nouvelle de les garder et de m’en occuper. Ils nous laissent alors  leur cage et repartent comme si de rien n’était.

[Passage sur une partie de l’am]

A 17h, nous descendons chez le vétérinaire afin de voir si tout va bien, si la chatte n’a pas de complications et savoir si ces petits vont bien. Tout roule, décollage pour chez moi afin de nous occuper des diverses “formalités” : installation d’un petit enclos/abri pour la chatte et ses petits, mise en place d’une litière, d’un point d’eau et de nourriture et présentation à ma mère pour qu’elle puisse voir la chatte qu’elle avait accepté de prendre sans l’aval de mon père.

Nous ouvrons la cage avec Mylène et Xavier, la chatte (on ne lui a pas encore donné de nom) met un peu de temps à sortir et saute au-dessus des cartons qui composent son abri et va se cacher derrière un meuble. Emmerdé, je tente de la récupérer, elle n’en a pas envie et va se cacher à un autre endroit. Nous décidons donc de sortir les petits (Ténor, celui qui gueule et que Mylène a entendu le matin même et Patapouf, le chaton complètement zen et stone que Mylène a décidé de garder ) et de les poser sur la couverture, elle reviendra bien s’en occuper plus tard.

Allez, il est déjà 19h30, il est temps de fêter ça et de se faire un barbecue. Revenant à 23h45, je vais chercher une lampe chez Xavier qui m’accompagne pour voir comment se porte toute la famille. Et merde, il n’y a plus personne… gros coup de panique, est-ce qu’ils ont réussi à sortir ? On entend finalement Ténor qui crie pour changer et retrouvons la mère et ses petits sous une table, derrière des pots de peinture, qui se reposaient.

Dégageant un peu pour pouvoir accéder à l’endroit, nous avons pris la décision de les laisser, la chatte ayant à manger et à boire, elle se débrouillera bien toute seule, le faisant bien depuis 10 jours. Mais nous allons les surveiller tous les jours, leur donner à manger et d’ici quelques jours, j’ai bien l’intention de les ramener dans la maison afin qu’ils puissent s’habituer aux humains 🙂

Mon dieu, quelle histoire !

Hakuna Matata !!!

Une réflexion au sujet de “L’histoire de la vie

  1. thien says:

    Bravo pour cette opération sauvetage! quelle histoire en effet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*